À Williams Lake, un homme est arrêté pour avoir lancé des feux d’artifice

Williams Lake

2017-08-05 13:44 PDT

Dossier nº 2017-6301

Aux termes de la Loi sur les langues officielles, ce bureau n'offre des services au public qu'en anglais. Vous trouverez des renseignements généraux dans les deux langues officielles à cb.grc.ca et à www.grc.ca. La présente page est disponible dans les deux langues du fait qu'elle est également publiée sur le site www.grc.ca.

Under the Official Languages Act, this office provides services to the public in English only. You will find general information in both official languages at bc.rcmp.ca and www.rcmp.ca. This page is available in both English and French because it is also posted on bc.rcmp.ca.

La GRC a arrêté un résident en état d’ébriété après que des membres de la collectivité qui avaient l’œil ouvert, aient fait état que des feux d’artifice avaient été lancés dans la région de Carson Road.

Au petit matin, le 5 août, la GRC de Williams Lake a répondu à un appel voulant que des méfaits aient été perpétrés suite au lancement de feux d’artifice sur un terrain près de Carson Drive et Central Court. Les agents de la GRC se sont rendus sur place et ont identifié l’homme en question après que des cartouches de feux d’artifice aient été retrouvées sur sa propriété.

L’homme de 34 ans, domicilié à Williams Lake, a ensuite avoué aux policiers qu’il avait lancé ces pièces pyrotechniques pour célébrer son retour à la maison après l’évacuation, a déclaré le caporal Jesse O’Donaghey pour la GRC de Wililams Lake, en ajoutant : Ce sont des étourderies de ce genre qui risquent véritablement de causer encore plus de feux de forêt dans la région.

des feux d’artifice

L’homme a été placé dans une cellule de la GRC toute la nuit où il a pu reprendre ses esprits. Il a ensuite été libéré après avoir dû payer une amende de plus de 1000 $ pour avoir prétendument fait tombé, lancé ou manipulé de façon abusive une substance combustible, et pour avoir refusé d’obtempérer à des restrictions sur des activités à haut risque au sens des dispositions de la Loi sur les feux de forêt en Colombie-Britannique et ses règlements.

La GRC tient à remercier les membres de la collectivité pour leur judicieuse observation de la situation et leur appel aux autorités. Si personne ne les avait rapportés, les gestes de cet homme auraient pu avoir de graves conséquences pour toute la collectivité.

Diffusé par:
Cap. Jesse O’Donaghey
Agent des relations avec les médias
778-290-2929
 

Suivez-nous :
Date de modification :